vendredi 20 novembre 2009

e.p. hall













Son album Mommy Crow (IFF Transponder Records) sort la semaine prochaine (le 23 exactement), alors ÉcoutePremière ne pouvait pas louper ça. Comme leurs camarades de Jookabox, ils viennent du fin fond de l'Indiana. A croire que, comme en Islande, la musique est un don dans le Midwest...

E.p. hall, c'est la voix unique d'e.p., c'est Andy, et puis c'est plein d'autres choses. Des claviers, des effets et un picking de guitare surprenant, qui suffisent à créer une atmosphère bizarre, marquée par un spleen lancinant, mais jamais pesant. Une véritable intensité émotionnelle dans le songwriting, qui se fait sentir des les premiers couplets. Une tournée de promotion de l'album les conduira en Europe en mars/avril 2010. Si toutes les salles de concert n'ont pas fermé d'ici là, on se prête à espérer que Paris reste le rêve du touriste américain...

Cela faisait longtemps qu'on avait pas écouté quelque chose d'aussi passionnant au niveau de la composition. Alors quand la chanteuse possède en plus un Ph.D. en sciences, on demande à savoir si elle est mariée. Voici les fabuleux The Emperor's Note et Gone are The Thoughts Of Sparrows.

xxxxxxxx
B.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire